Les passerelles

Notre intention

Notre équipe

les-passerelles.org est à la fois un blog et un site d’information sur la médiation et l’intelligence collective au service de la famille et de la vie au travail. Il a pour ambition de vous apporter réflexion et soutien lorsque vous souhaitez faire évoluer une dynamique de groupe (en famille, dans un collectif travail ou dans toute organisation), ou lorsque vous êtes confrontés à une situation conflictuelle latente ou déclarée.

En tant que médiateurs, nous constatons sur nos différents champs d’intervention (médiation, analyse de la pratique, ateliers collectifs, formation)  que certains systèmes de fonctionnement atteignent leurs limites. Lorsqu’ils excluent les personnes différentes ou celles porteuses d’idées différentes des nôtres. Lorsqu’ils créent des inégalités et engendrent de cette façon des rancœurs, des ressentiments, et parfois souffrance et violence. Or, aucun système ne peut fonctionner sans l’ensemble de ses composantes, aussi divergentes soient-elles.

Notre intention, en tant que médiateurs, est d’agir dans le présent avec vous, et remettre en mouvement l’intelligence collective, pour « mieux vivre et travailler ensemble », du noyau familial au collectif de travail : associations, instances représentatives du personnel, collectivités, entreprises, de toutes tailles et tous secteurs confondus.

Effet de mode ? Non, le vivre ensemble s’ancre depuis des millénaires dans la culture, à l’efficacité éprouvée, des peuples racines 1 et s’élabore en occident avec les nouveaux modèles de collaboration et de coopération.
Ces différentes approches visent à redonner à la fois une place et de la responsabilité à chacun, et en même temps une prise de conscience des objectifs communs. La compréhension des individus et de leurs interactions est alors privilégiée à la rupture et à la séparation souvent justifiées par des attendus normatifs. Elle suppose de questionner le fonctionnement du groupe pour mieux le préserver et le faire évoluer.

Les passerelles ainsi posées, nourrissent l’ouverture vers la reconnaissance de ce qui constitue bien un ensemble riche de ses interdépendances, de ses différences et de ses communs.

 

Les passerelles

En tant que médiateurs, notre savoir-faire consiste à créer des passerelles entre vous, après avoir creusé de part et d’autres les fondations qui les soutiennent.

Le travail sur les fondations visent à mettre de la clarté sur ce qui se passe en chacun de nous, préalable indispensable pour garantir une qualité de connexion à l’autre. Elles viennent travailler en profondeur, pour dépasser les freins, les certitudes, les jugements et trouver l’ancrage nécessaire à leur équilibre. Chaque être humain redevient ainsi acteur de son bien être, source de richesse et d’apaisement pour tous. Le travail de construction de solutions et de liens durables peut s’inscrire alors efficacement dans le système qui le sous-tend. Une passerelle peut alors s’élever, portée par l’intention partagée de part et d’autre de consolider l’ouvrage, autrement dit la relation.

Les passerelles conduisent à la compréhension mutuelle des besoins individuels et collectifs du groupe, ainsi qu’au partage des points de vue. L’architecture du système ainsi rendue visible ouvre un passage vers de nouvelles dynamiques, plus interactives. L’intelligence collective se met en place.
Les passerelles sont façonnées sur-mesure, souples, amovibles, multiples : des ateliers collectifs, en passant par la médiation, l’analyse des pratiques ou la formation de groupe, elles se posent là où les besoins doivent s’exprimer pour vivre ensemble autrement.
Les passerelles sont aussi éphémères : elles existent juste le temps nécessaire pour que vous construisiez les vôtres.

 

Les médiateurs de les-passerelles.org

Notes:
1. Le chemin des neufs mondes – Eric Julien / Sagesses d’ailleurs pour vivre aujourd’hui – Frederika Van Ingen

Céline De Clercq

Médiatrice, rédactrice

Fabrice Gand

Médiateur, rédacteur

Céline De Clercq

Qui suis-je ? Une toute récente quarantenaire, mère de 4 garçons, basée sur Bordeaux depuis 5 ans, profondément attachée à ses racines nordistes (ch’ti comme on dit chez nous).

Mon parcours professionnel passé me fait encore sourire. J’ai cherché longtemps à m’extirper d’une voie prise à contrecourant de mes aspirations d’étudiante. Formée au Marketing pour approcher la céline (2)communication, je suis partie faire de l’audit comptable, pour contre toute attente me confronter à mon pire cauchemar : les chiffres. Un défi sans doute ! Une formation sans pareille à la rigueur, à la synthèse, à l’analyse. Mais aussi, un enlisement sur une voie où il m’était difficile de bifurquer face aux recruteurs en recherche de cohérence.

La découverte du métier d’expert des instances représentatives du personnel fût ma planche de salut.
Quel bonheur de découvrir un métier pétri de valeurs humaines ! Outiller les salariés pour les accompagner dans l’amélioration du dialogue social, me paraissait tout à fait répondre à mes attentes, mais aussi à ma personnalité. Mais plongée au cœur des conflits sociaux, je me suis sentie impuissante face à la souffrance exprimée ou refoulée des personnes confrontées à une situation dont elles ne contrôlaient pas tous les paramètres.

Le déclic s’est produit lors d’un face à face où les masques professionnels sont tombés pour laisser place à l’être humain et ses ressentis. Le dialogue a pu alors s’engager sur une recherche commune autour de la question : comment faire pour concilier l’individu et le collectif ?

Après avoir cherché des réponses, effectué une formation et un nécessaire travail sur moi, je me suis autorisée à être Médiatrice.  Et, par expérience, les deux étant souvent indissociables, j’ai fait le choix d’exercer mon métier sur deux domaines  : la famille et le travail.

×
Fabrice Gand

dessin-bio-FabJ’ai d’abord été musicien, formé au Conservatoire de Paris. J’ai exploré l’exigence de la pratique instrumentale, et ai parcouru les salles de concerts en appréciant la richesse des groupes, des synergies, de l’adrénaline avec des buts communs : l’harmonie, la beauté, le dépassement de soi. J’ai été aussi étonné et triste de voir que la souffrance au travail existait malgré les projets, notamment à cause des problèmes relationnels.

Je me suis rapproché de la relation d’aide par l’outil de réflexologie, qui apporte un bien-être physique et aussi mental. Grâce à cette expérience, j’ai été attiré par la Communication Non-Violente, un savoir-être par le langage avec soi, et avec les autres. En voyant la richesse de ce mode de dialogue, je me suis formé à l’Ecole des Médiateurs CNV.

Je pratique aujourd’hui la médiation dans le domaine professionnel et familial, et j’anime des formations pour partager ce formidable outil de communication dans différents secteurs : réinsertion, éducation, entreprise, prisons.

J’ai plaisir à écrire sur le thème des « dialogues qui libèrent », avec une approche ludique et artistique car je suis toujours convaincu du pouvoir inspirant de l’art pour nourrir notre flamme. A lire :  LES AMANTS SUR LA BRECHE, dialogues à Jérusalem.

 

×