Un blog pour…

les-passerelles.org est un blog d’information sur la médiation. Il a pour ambition de vous apporter du soutien lorsque vous êtes confrontés à une situation conflictuelle qui génère de la souffrance, en famille ou au travail. La lecture de nos articles pourra se poursuivre par un lien direct avec l’un de nos médiateurs ou ceux de votre région.

Notre équipe

La racine du Blog

les-passerelles.org est le fruit d’une graine semée à l’été 2015 par un jardinier des temps modernes, surpris de ne pas voir les médiateurs creuser plus avant dans le terreau numérique. L’outil digital serait, pour lui, idéal pour développer notre culture de médiation au cœur de la biodiversité humaine.
Comment ne pas se rendre en effet à l’évidence ? La  médiation, ses valeurs, ses vertus, sont encore peu connues de vous, chers lecteurs ! Or l’une de nos missions premières est de vous informer, de vous inviter à poser un autre regard sur le conflit que vous vivez, en famille, au travail… au quotidien.

Comment vous donner l’envie de croquer notre philosophie, riche de sens, d’humanité, de croyance en la capacité de chaque être humain à devenir acteur de son bien être ?

Notre jardinier a donc semé une petite graine. Paysagiste par ailleurs, il nous a également dessiné les premiers contours d’un lieu – le blog – propice à l’introspection. De celle que l’on partage. De celle qui nourrisse le corps et l’esprit, pour mieux panser nos « bleus à l’âme ». Ainsi, les premières racines ont pris forme grâce à notre graphiste Romain (graphikarbre.com),  à notre amie médiatrice Stéphanie Monpert, et une jeune pousse est née : les-passerelles.org
Puisse-t-elle s’épanouir sur la toile, s’ouvrir à des regards bienveillants mais aussi réflexifs, conscients que cette culture ne prendra forme que grâce au partage de ses semis.
Nos récoltes présentes et à venir s’accompagneront de nos propres dessins de médiateurs. Nos coups de crayons se veulent spontanés, pour symboliser la créativité en médiation, ses surprises, sa force et son audace : l’audace du dialogue dans une société qui répond aujourd’hui aux erreurs humaines par des condamnations et des remontrances ; l’audace de se remettre en question et d’essayer des fonctionnements nouveaux dans un monde de mouvements ; l’audace de rire avec bienveillance de nos situations d’êtres humains imparfaits.

Nous vous souhaitons une belle lecture, avec la confiance que les pistes proposées seront une ouverture possible dans votre recherche pour votre conflit.

Les médiateurs de les-passerelles.org

Céline De Clercq

Médiatrice, rédactrice

Fabrice Gand

Médiateur, rédacteur

Céline De Clercq

Qui suis-je ? Une toute récente quarantenaire, mère de 4 garçons, basée sur Bordeaux depuis 5 ans, profondément attachée à ses racines nordistes (ch’ti comme on dit chez nous).

Mon parcours professionnel passé me fait encore sourire. J’ai cherché longtemps à m’extirper d’une voie prise à contrecourant de mes aspirations d’étudiante. Formée au Marketing pour approcher la céline (2)communication, je suis partie faire de l’audit comptable, pour contre toute attente me confronter à mon pire cauchemar : les chiffres. Un défi sans doute ! Une formation sans pareille à la rigueur, à la synthèse, à l’analyse. Mais aussi, un enlisement sur une voie où il m’était difficile de bifurquer face aux recruteurs en recherche de cohérence.

La découverte du métier d’expert des instances représentatives du personnel fût ma planche de salut.
Quel bonheur de découvrir un métier pétri de valeurs humaines ! Outiller les salariés pour les accompagner dans l’amélioration du dialogue social, me paraissait tout à fait répondre à mes attentes, mais aussi à ma personnalité. Mais plongée au cœur des conflits sociaux, je me suis sentie impuissante face à la souffrance exprimée ou refoulée des personnes confrontées à une situation dont elles ne contrôlaient pas tous les paramètres.

Le déclic s’est produit lors d’un face à face où les masques professionnels sont tombés pour laisser place à l’être humain et ses ressentis. Le dialogue a pu alors s’engager sur une recherche commune autour de la question : comment faire pour concilier l’individu et le collectif ?

Après avoir cherché des réponses, effectué une formation et un nécessaire travail sur moi, je me suis autorisée à être Médiatrice.  Et, par expérience, les deux étant souvent indissociables, j’ai fait le choix d’exercer mon métier sur deux domaines  : la famille et le travail.

×
Fabrice Gand

dessin-bio-FabJ’ai d’abord été musicien, formé au Conservatoire de Paris. J’ai exploré l’exigence de la pratique instrumentale, et ai parcouru les salles de concerts en appréciant la richesse des groupes, des synergies, de l’adrénaline avec des buts communs : l’harmonie, la beauté, le dépassement de soi. J’ai été aussi étonné et triste de voir que la souffrance au travail existait malgré les projets, notamment à cause des problèmes relationnels.

Je me suis rapproché de la relation d’aide par l’outil de réflexologie, qui apporte un bien-être physique et aussi mental. Grâce à cette expérience, j’ai été attiré par la Communication Non-Violente, un savoir-être par le langage avec soi, et avec les autres. En voyant la richesse de ce mode de dialogue, je me suis formé à l’Ecole des Médiateurs CNV.

Je pratique aujourd’hui la médiation dans le domaine professionnel et familial, et j’anime des formations pour partager ce formidable outil de communication dans différents secteurs : réinsertion, éducation, entreprise, prisons.

J’ai plaisir à écrire sur le thème des « dialogues qui libèrent », avec une approche ludique et artistique car je suis toujours convaincu du pouvoir inspirant de l’art pour nourrir notre flamme. A lire :  LES AMANTS SUR LA BRECHE, dialogues à Jérusalem.

 

×